Afin de faciliter la diffusion de l'information municipale et associative au sein de la ville et d'endiguer la problématique de l'affichage sauvage, la ville de Bram a fait le choix de mettre à disposition de grands "panneaux d'affichage libre" dans plusieurs lieux stratégiques de la commune.

Positionnés aux entrées de ville, les 3 premiers panneaux installés sur l'Avenue Georges Clémenceau (côté rond-point Eburomagus) ; sur l'Avenue Léotard (dans le jardin du monument aux morts côté Résidences Courrière) ; et sur l'Avenue Riquet (juste avant l'entrée du Château de Lordat), seront prochainement complétés par un 4ème panneau qui prendra place sur l'îlot central de la rue Mermoz (lorsque l'on arrive de Pexiora) à l'issue des travaux de voirie.

Ce nouveau dispositif d'expression libre répond aux obligations du Code de l'Environnement, qui prévoit la mise à disposition, par les communes, d'espaces dits "d'affichage d'opinion et de publicité relative aux activités des associations sans but lucratif". Ainsi, les associations bénéficient désormais de lieux dédiés pour annoncer librement et gratuitement leurs évènements et manifestations. A noter que l'affichage à caractère commercial y est strictement proscrit et que les documents apposés ne doivent pas être contraires aux lois, règlements, bonnes mœurs ou porter atteinte à l'ordre public.

Il est également rappelé qu'en respect du Code de l’Environnement, l'affichage et la publicité relatifs aux activités associatives sont strictement interdits en dehors des emplacements autorisés à cet effet et cités ci-dessus. Sont donc formellement proscrits tous les affichages et/ou publicités apposés sur les poteaux de signalisation routière et de signalétique communale, sur les candélabres d'éclairage public, sur les éléments mobilier urbain, sur les arbres, sur les façades des bâtiments et des équipements publics ainsi que sur les dépendances de la voirie, sous peine de verbalisation.