Le Conseil Municipal s’est réuni lundi dernier afin d’adopter le compte administratif 2018 et tirer ainsi un bilan budgétaire très positif suite à l’exercice qui vient de s’écouler.

En effet, grâce aux efforts quotidiens des services et aux choix réfléchis des élus, les dépenses de fonctionnement de la commune ont légèrement diminué par rapport à celles de l’année 2017. Toutefois, la ville est parvenue à développer de nouveaux dispositifs d’accompagnement à la population, à travers notamment l’opération Façades et Devantures et l’Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat.

Dans le même temps, et malgré une nouvelle baisse des dotations de l'Etat et le choix fait par la municipalité de ne pas augmenter les taux de la fiscalité, la ville de Bram a vu ses recettes de fonctionnement augmenter de près de 2%.

Le cap de la dynamique d’investissement fixé en début de mandat a pu être maintenu l'an passé, avec plus de 1.1 million d’euros investis. Une année également marquée par le démarrage de 2 opérations phares du mandat : la transformation de la salle polyvalente et de l'ancien cinéma en "Espace Ideal" et les travaux de réhabilitation de la rue des Fleurs, qui représentent, au total, près de 2.5 millions d'euros de travaux.

Grâce à ses excellents résultats, signes d’une gestion financière saine et raisonnée, Bram maintient une capacité d’autofinancement supérieure aux moyennes de sa strate (soit 166€/habitant), tout en conservant un encours de la dette équivalent à 408€/habitants (contre 702€ pour la moyenne des communes de la strate).

« Ceci est le signe d’une politique d’investissement ambitieuse, dynamique et conforme aux engagements pris par l’équipe municipale » soulignait Claudie Mejean à l’issue de la séance.