La séance de Conseil Municipal du 27 novembre dernier fut l'occasion, pour les élus municipaux, de faire un point détaillé sur l'avancée des travaux de transformation de l'Ancien Cinéma et de la Salle Polyvalente en "Espace Idéal" et d'autoriser les services de l'INRAP à mener, dans les prochains jours, un "diagnostic archéologique" sur l'emprise du projet.

A la base destiné à accueillir plusieurs associations de la commune en lien avec les préconisations formulées par l'Agenda d'Accessibilité Programmée (qui planifie depuis 2015, pour les années à venir, les travaux de mise en accessibilité des établissements recevant du public), le projet a finalement été reconsidéré et redessiné courant 2017 suite à l'assouplissement et l'allègement des normes d'accessibilité des bâtiments communaux et associatifs pour les personnes en situation de handicap.

Après le désamiantage et les premières démolitions réalisés en janvier dernier, un nouveau permis de construire, recentré sur la réhabilitation complète de la Salle Polyvalente qui deviendra un véritable espace "multi-fonctions", a été déposé. Lors de l'instruction de ce dossier, le Préfet de Région a prescrit un "diagnostic archéologique" sur la surface des travaux, qui n'avait pas été préconisé lors du dépôt du 1er permis de construire. En effet, les services de l'Etat ont estimé qu'en raison "de sa nature et de son étendue, ce chantier est susceptible de révéler des éléments du patrimoine archéologique" étant donné que les emprises du projet se situent à l’intérieur même des limites de l'ancien "Vicus Eburomagus".

Les élus municipaux, sur proposition de Mme le Maire, ont donc autorisé la signature d'une convention avec l'INRAP pour la réalisation d'un "diagnostic d'archéologie préventive" qui démarrera le 4 décembre 2017, en fonction des possibilités de planification de cet établissement. Si ce dernier ne révèle pas de traces significatives d’anciennes occupations humaines, la commune sera autorisée à reprendre les travaux dès le début de l'année 2018. Dans le cas contraire, une fouille préalable sera prescrite sur le secteur. Les services de la commune vous tiendront bien sûr informés de l'évolution de la situation et consacreront un article détaillé au projet dans le prochain numéro du magazine municipal Regards.

Outre cette décision, le Conseil Municipal a également approuvé, lors de cette séance, le partenariat naissant entre la Ville, la CCPLM, l'Union des Entrepreneurs de Bram et la Chambre de Commerce et d'Industrie en faveur du développement des activités commerciales, artisanales, industrielles et de services dans la commune. Une convention quadripartite sera d'ailleurs signée le 21 décembre dans le cadre de la politique municipale de redynamisation du centre-ville.

Enfin, en lien avec le dispositif de "coupons sport et culture" (pour lequel 370 enfants bramais ont bénéficié d’une réduction de 20€ financée par la ville sur leurs frais d’inscription), la municipalité a validé le versement de subventions aux associations concernées ainsi que le versement de la participation communale à la CCPLM pour les activités liées à l'Ecole Intercommunale des Arts.