Depuis de nombreux mois, la ville de Bram, en concertation avec les acteurs économiques et institutionnels locaux, s'est engagée dans une démarche de rénovation et de mise en cohérence de la signalétique routière sur le territoire de la commune, avec pour objectif, de mieux guider ses administrés et ses visiteurs vers les sites administratifs et touristiques, mais aussi les entreprises et les commerces.

André Cathala, 1er adjoint au maire, nous parle de ce dossier qu'il a suivi de près et qui représente, pour la municipalité, un enjeu important tant pour l'image de la commune que pour son économie locale.

Pourquoi était-il important pour la ville de Bram de s’engager dans la rénovation complète de sa signalétique ?

Après avoir analysé la situation existante, nous avons constaté que le dispositif en place était vieillissant et dégradé, et qu'au fil des années, une accumulation de signalisations diverses avait conduit à un manque flagrant de cohérence. Sans compter le fait qu'avec le temps, de nombreux établissements avaient changé d'adresse ou de dénomination, ce qui rendait les anciens panneaux de plus en plus obsolètes.

Par ce grand travail de rénovation, nous souhaitions aussi répondre aux attentes des commerces et entreprises, des acteurs du tourisme, des administrés et des visiteurs en leur offrant une information visible et lisible, répondant aux nouvelles règlementations et normes en vigueur en matière de publicité.

Quelles ont été les différentes étapes de ce projet ?

Nous avons commencé par une longue étape de recensement de l'existant avant d'entrer dans la phase d'analyse des besoins et des implantations nécessaires. Plusieurs réunions de concertation avec l'Union des Entrepreneurs de Bram, l'Architecte des Bâtiments de France et les Services du Département nous ont permis de définir le projet dans sa globalité, en intégrant les souhaits et préconisations de chacun.

Puis à l'issue de la procédure de consultation, nous avons procédé à la commande auprès de l'entreprise retenue (Sud-Ouest Signalisation), qui a effectué la fabrication, la préparation et la pose des panneaux dans le cadre du marché public pour un montant global de 60 000€ pris en charge par la commune.

Concrètement, quelles sont les nouveautés apportées par ce nouveau dispositif de signalisation ?

Depuis début juin, la ville dispose de près de 80 nouveaux ensembles de signalisation, composés de plusieurs panneaux de type « mono-mâts » et « bi-mâts », indiquant les directions à suivre à l'approche d'un carrefour et tous équipés de réglettes individuelles et interchangeables permettant une mise à jour régulière. Divers types de sites y sont indiqués : les bâtiments et services publics, le pôle petite enfance, les écoles et le collège, les lieux touristiques, les commerces, entreprises, hôtels et restaurants, les professionnels de santé et les établissements situés en périphérie, qui nécessitent d'être signalés pour mieux guider les conducteurs de poids-lourds.

Quant aux zones d'activités économiques, elles disposent, elles-aussi, d'une signalisation spécifique, prise en charge par la commune pour la zone d'activités de l'Autan et par la Communauté de Communes pour celle du Lauragais.

Enfin, un nouveau "relais information services", indiquant via un plan les coordonnées détaillées des différents services, entreprises et équipements s'apprête à être installé sur la Place Carnot, près des Halles. Un second dispositif de ce type sera posé près du Canal du Midi dès que les autorisations administratives seront accordées par l'Architecte des Batiments de Bram, les Voies Navigables de France et le « Pôle Canal du Midi ».