Jusqu’au 18 août, deux univers se croisent salle des mariages :

Kathy Bassaget expose des céramiques extravagantes de poissons moqueurs, hippocampe loufoque, volatiles imaginaires et filles-réservoirs. Cette faune improbable surgie des étangs littoraux charme et amuse par sa puissance imaginative, son baroque assumé et sa maîtrise technique.

Le travail photographique de Marie Hyvernaud relève des valeurs humanistes. L’artiste pose un regard plein de bienveillance sur ses modèles, « paysans d’Ariège » ou  danseurs sourds, interprétant de façon expressive différentes pièces. En noir et blanc, ses portraits donnent à voir la sincérité des attitudes, la profondeur des regards et la gestuelle expressive de la langue des signes.

 

affiche_bassaget_hyvernaud_web.jpg