Le 18 Septembre dernier la ville de Bram accueillait en Mairie une journée d’échange impliquant les 7 communes lauréates du dispositif « de revitalisation des centres-bourgs » localisées au sein de la future grande Région Midi Pyrénées - Languedoc Roussillon.

Ce dispositif expérimental impulsé par l’Etat en 2014 et pour lequel notre commune a été désignée lauréate en novembre dernier est relayé localement par l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat et par les Direction Départementale des Territoires et de la Mer et vise à agir significativement en faveur de la revitalisation de centres bourgs implantés au sein de territoires ruraux ou périurbains touchés par un déclin démographique et économique.

Les élus et techniciens de la ville des Bram et des communes de Lavelanet (Ariège), Decazeville (Aveyron), Lodève ( Hérault), Marvejols (Lozère), Pont-Saint-Esprit (Gard) et Lauzerte (Tarn-et-garonne) ont pu évoquer l’état d’avancement de leurs projets urbains respectifs, les problématiques inhérentes à l’intervention publique dans les quartiers anciens, ainsi que les modalités de mise en œuvre des actions envisagées (outils, partenariats, financements).   

Cette journée d’échange a permis de formuler deux constats partagés par l’ensemble des acteurs présents :

-    une politique de reconquête d’un centre-ville touché par des dysfonctionnements urbains, sociaux et économiques, nécessite la mise en place d’une stratégie globale aux multiples champs d’interventions.
Ainsi, la mobilisation de moyens financiers prévus par l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat pour réhabiliter l’habitat ancien doit nécessairement être accompagnée par des actions complémentaires et transversales sur les espaces publics, le stationnement, le soutien aux commerces, la création de cheminements doux en corrélation avec la trame verte et bleue, la réalisation d’équipements publics et la modification de la forme urbaine des villes.

-    la grande difficulté pour ces territoires en perte de vitesse à réunir les enveloppes financières suffisantes pour engager des telles interventions sur le tissu urbain.

A l'issue de la rencontre, les 7 communes ont décidé d'unir leurs forces et d'étudier toutes autres possibilités de co-financement des projets avec l’Etat et la nouvelle Grande Région, notamment via le futur Fonds destiné à soutenir l’investissement public local annoncé par le Premier Ministre le 1er Septembre dernier.