Le complexe sportif des Pyrénées a été, mercredi dernier, le théâtre d'un événement sportif inédit : la journée "vivre ensemble, jouer ensemble", qui a réuni sur la pelouse les U15 et U17 de l'entente Bram/Fanjeaux et du club de Villepinte ainsi que les jeunes en situation de handicap venus des instituts spécialisés de Cennes-Monesties, Pépieux et Sainte-Gemme.

L'AS Bram Football et la ville de Bram faisaient en effet partie des 4 sites en France désignés par la Fédération Française de Football, la Fédération Française du Sport Adapté et la Fédération Française Handisport pour accueillir cette rencontre innovante autour des valeurs du football, telles que le respect et la tolérance.

Le "Football pour Tous" est un axe prioritaire de la FFF dans sa politique de développement. L’accès de tous les publics au sport le plus populaire passe par une volonté politique forte de ne dresser aucune frontière, et, mieux encore, de faire tomber toutes les barrières.

Tout le monde peut jouer au foot, tout le monde a sa place dans le foot, quelle que soit la forme de pratique en commençant par les populations en difficulté physique ou mentale....

Une convention nationale, signée voici quelques années, a été activement relancée au cours de la présente saison, entre la FFF, la Fédération Française Handisport et la Fédération Française Sport Adapté. Avec, à la baguette pour le déploiement de cette convention, la Ligue du Football Amateur, et sa commission citoyenne et sociale. Pour autant, sans relais motivés sur le terrain, cet engagement contractuel ne serait qu’un effet d’annonce. La proximité est un vecteur essentiel pour fédérer les acteurs locaux.

La proximité en football ? Ce sont les Districts, ces instances départementales qui œuvrent au quotidien auprès de leurs clubs et remplissent un rôle social, éducatif et citoyen mal connu. Car, avec 2 millions de pratiquants et près de 400 000 bénévoles, le football est bien le moteur de grands sujets sociétaux, et sollicité comme tel par bien des institutions. En faveur du Handicap, la FFF a lancé un programme qu’elle fait tester dans des Districts, selon un format qui se découpe en plusieurs séquences de jeux, d’échanges, de mise en scène théâtrale. Au-delà de l’événement, au-delà de la nécessaire collaboration entre les comités locaux de la FFH et de la FFSA, il s’agit bien de casser certains stéréotypes et d’aider les jeunes footballeurs à changer leur regard sur les personnes porteuses d’un handicap.

Localement, le District de l’Aude s’est porté candidat et a choisi l’AS Bram comme club support - celui-ci étant déjà impliqué dans cette démarche depuis plus de 10 ans - pour organiser cette journée qui s’est déroulée le mercredi 10 juin sur le complexe des Pyrénées où une quarantaine d’adolescents venant du club local, des instituts médicaux éducatifs de Cenne Monestiès, Pépieux, et de l’ITEP Ste Gemme se sont retrouvés dès 10h30 autour d’ateliers mis en place par le Conseiller Départemental de Football Animation, Cédric Roques et Pierre Micheau Service Civique en charge du développement du Programme Educatif Fédéral, Didier Deveaux de la Direction Technique Nationale de la Fédération Sport Adapté et Philippe Chotard du Comité Départemental Handisport, en étroite collaboration avec Serge Pérotto moniteur de l’AS Bram Football.

Après le déjeuner qui a rassemblé l’ensemble des acteurs, place était laissée à la culture avec la compagnie de théâtre « Le Trimaran » avec un spectacle inter actif sur le thème de la lutte contre toutes les discriminations intitulé « Graine de supporter ».

Cette première des 4 journées tests (il y en aura trois autres dans le Tarn le 17 juin, les Deux Sèvres et la Somme le 24 juin) était suivie par Mathieu Robert, chargé de suivre le déploiement de la convention au niveau de la FFF, Claude Lacour, Président du District de l’Aude de Football, Mme Claudie Méjean, maire de Bram, Muriel Denuc et Véronique Garrigues ses adjointes en charge des associations et du Vivre Ensemble.

Un caméraman de la FFF était également sur place pour réaliser une vidéo qui sera présentée à l’assemblée générale de la FFF afin que cette initiative soit déployée sur l’ensemble du territoire dès la prochaine saison.