Ce mardi 5 avril, dès les premières heures du jour, le Camion des mots, une animation à la fois imposante et accueillante, ludique et pédagogique, destinée à promouvoir la langue française à l'écran, a pris place sur la place du Foirail afin d'accueillir, tout au long de la journée, les classes de l'école élémentaire !

Pour sa neuvième édition, le Camion des mots a fait évoluer sa formule. Les temps changent et avec eux le rapport à la langue. Pour coller au plus près des préoccupations des jeunes générations, le Camion des mots explore donc un nouveau mode de communication et un nouveau média, la vidéo.

Il se transforme en véritable studio d’enregistrement, digne des plateaux de tournages de la petite lucarne, pour faire exprimer la langue française à l’écran. Animation itinérante, le Camion des mots part à la rencontre de tous les enfants de France au fil de 120 villes-étapes, dont Bram faisait partie aujourd'hui.

Avant leur passage dans le Camion des mots, les élèves de l'école élémentaire de Bram ont donc préparé, en classe, le texte de leur choix, d’une durée de trois minutes maximum : saynète, poème, création, slam, chanson … Avec leurs enseignants, ils ont imaginé une mise en scène pour traduire au mieux le texte, lui donner corps. Les mots ont ainsi pu être désormais joués, déclamés, chantés, décortiqués…

Pendant la séance d’une heure, les élèves ont tout d'abord découvert les outils audiovisuels et leur utilisation : caméra, micros, lumière, les différents cadrages (gros plan, plan large, plongée, contre-plongée, plan fixe, travelling…).

Après une répétition pour trouver ses marques dans ce nouvel espace et se familiariser avec les outils, la classe s'est offert entre deux et trois prises pour enregistrer son interprétation.

Les meilleures prises de chacune des classes participantes seront visible dans les prochains jours sur le site Internet www.camiondesmots.fr. Ainsi, les enfants pourront retrouver cette expérience inédite en ligne, partager leur réalisation avec leur entourage et sur les réseaux sociaux. Et surtout, montrer de quel bois ils se chauffent !

Toutes les interprétations réalisées au cours de cette journée feront l'objet d'un concours national destiné à récompenser les meilleures mises en scène. On croise les doigts pour nos petits bramais !