Alors que l'été s'apprête à pointer le bout de son nez, les services de la ville s'affairent pour rendre la ville toujours plus agréable à vivre, tant pour les bramais que pour les touristes. Ainsi le printemps a connu son lot de chantiers, de travaux et d'aménagements divers. L'heure est venue de faire le point en compagnie de Didier Routoulp, directeur des services techniques de la commune.

Village Circulaire : Au coeur de la circulade, les rues du Foirail et de la République se sont offert au cours des derniers mois une seconde jeunesse dans le cadre de la 1ère tranche de la 2ème phase de rénovation du village circulaire. Le chantier, terminé depuis 1 mois, nécessite encore quelques travaux de finition, notamment au niveau du mobilier, mais le plus gros du travail est réalisé. Après quelques semaines de pause bien méritée, la prochaine phase de réhabilitation débutera au mois de septembre 2016.
 
Jardin de pluie : Du côté du Téoulel, le chantier d'aménagement du jardin de pluie touche à sa fin. Après le creusage des 2 bassins terminé en fin d'année 2015, et l'engazonnement du site réalisé au début du printemps, la plantation des divers végétaux - destinés à filtrer naturellement les eaux de pluies recueillies dans les bassins - est en cours et devrait s'achever d'ici quelques jours pour laisser place à un lieu convivial de promenade ouvert au public.
 
Fleurissement : Aux 4 coins de la ville, les jardinières et plantations fleurissent au rythme du printemps. Après l'aménagement des jardinières fixes et la mise en place de l'ensemble des jardinières mobiles sur le mobilier urbain, les services de la ville se préparent à participer une nouvelle fois au concours des villes et villages fleuris (Aude Fleurie) et procédent actuellement à la remise en état des espaces verts, des giratoires, et des parties semées situées sur les avenues et entrées de ville. Le désherbage des trottoirs est bien lancé, et se fait cette année de manière "manuelle" et sans utilisation de produits phytosanitaires, conformément aux préconisations du PAPPH, en attendant la réception d'une "désherbeuse à eau chaude" d'ici quelques semaines. Des travaux de fauchage et de nettoyage ont également eu lieu autour des lacs en anticipation de l'activité estivale.
 
Branchements plombs : la ville poursuit également ses actions en faveur de la qualité de l'eau en menant une campagne de suppression des branchements en plomb. La règlementation prévoit en effet que la teneur maximale en plomb autorisée dans l'eau potable soit abaissée à 10 microgrammes par litres. L'opération consiste donc à supprimer toutes un maximum de sources d'exposition au plomb afin d'améliorer la santé publique à long terme. C'est la raison pour laquelle la ville de Bram a procédé, depuis le début de l'année, à une campagne de réhabilitation systématique des branchements en plomb sa politique de suppression des branchements plombs en remplaçant près d'une cinquantaine de branchements en divers endroits de la ville.