Comme partout en France en cette période, le Conseil Municipal s'est réuni le vendredi 31 mars pour procéder aux vote du budget principal, des budgets annexes eau et assainissement, des taux des trois taxes directes, et des subventions aux associations.
Et comme ils s'y étaient engagés en début de mandat, Mme le Maire et ses élus ont acté le maintien, cette année encore, des taux de fiscalité directe locale à savoir : 19,45% pour la taxe d‘habitation, 21,63% pour le foncier bâti et 99,80% pour le non bâti ... et ceci malgré une baisse constante des aides de l'Etat aux collectivités locales.
 
Après que chaque adjoint ait détaillé, en lien avec ses délégations, les projets qui seront réalisés ou débuteront cette année, le conseil municipal adoptait les 3 budgets, et notamment le budget primitif qui s'équilibre à 7 237 829,38€ avec 3 401 294,69€ d'investissement.
 
Parmi les chantiers programmés en 2017, on peut donc noter, côté voirie : la poursuite du grand chantier de rénovation du village circulaire, la réfection de la rue Marceau et des Lilas, la participation aux travaux de réfection de la Rue des Fleurs (engagés par la CCPLM sur la partie hors agglomération) ...
 
Pour les bâtiments, la première tranche de réhabilitation et mise en accessibilité de l'école maternelle sera lancée, la transformation de la Salle Polyvalente en Espace Ideal se poursuivra et la mise en oeuvre du programme d'entretien et d'accessibilité des bâtiments communaux continuera.
 
Pour les équipements, une (voire deux) aire(s) de jeux pour les enfants seront entièrement rénovées, l'étude de la réfection du stade St Exupéry sera lancée dans le cours de l'année, des aires de co-voiturage verront le jour et le travail de mise en place d'une signalisation d'intêret local se poursuivra.
 
Aussi, une enveloppe de plus de 100 000€ a été prévue pour la participation de la commune à l'enfouissement des lignes électriques du côté de Buzerens et pour la contribution de la ville au déploiement du Très Haut Débit.
 
Pour finir, l'assemblée approuvait les propositions de Muriel Denuc, adjointe au Maire en charge de la vie associative, concernant les subventions de fonctionnement allouées aux associations, qui restent quasiment identiques par rapport à l'année dernière pour la plupart.
 
«Un budget qui veille aux grands équilibres financiers, et qui permettra de toujours faire progresser notre ville», disait en conclusion Claudie Méjean.