Comme chaque année à la même période, le Conseil Municipal s’est réuni le jeudi 14 avril pour adopter le budget primitif pour de la commune pour l’année 2016.
 
Première bonne nouvelle, la gestion prudente durant de nombreuses années permet à la ville de supporter la baisse significative des dotations d’État sans toucher aux taux de fiscalité directe locale, qui restent inchangés comme Claudie Méjean l’annonce chaque année.
 
Seconde bonne nouvelle, la commune garde la maîtrise de la dette bancaire qui devrait se situer fin 2016 à 309 €/habitant environ, alors que la moyenne en France des villes de même taille devrait cette année encore dépasser les 700€/habitant.
 
Côté dépenses, l’évolution reste également sous contrôle avec des charges de 2,8 M€ quasi-identiques au vote du budget 2015. La part de budget consacrée aux investissements est en très légère progression à 2,7 M€ qui permettront de financer les équipements annoncés aux bramais : poursuite des travaux de la circulade, démarrage des travaux de « l’espace idéal » et de la salle polyvalente, aménagement de la maire, rénovation des rues du centre centre-ville, sont quelques projets parmi d’autres financés cette année et qui faciliteront la vie à Bram.
 
Dernier volet qui démarre dans sa phase opérationnelle : le projet « revitalisation du centre-bourg » dont Bram est l’une des 54 villes lauréates en France. La concertation se poursuit avec les différents acteurs pour mettre en place les dispositifs qui bénéficieront d’aides financières importantes de l’État, elles-aussi inscrites à ce budget 2016 que notre maire qualifiait ainsi à l’issue du vote à l’unanimité : « encore un budget dynamique pour faire progresser Bram, ses services et ses équipements, tout en veillant aux grands équilibres financiers. Un budget qui prépare l’avenir de notre ville comme nous nous y sommes engagés. »